Les 2, 3 et 4 février 1901, l’Estaires noir fait son apparition lors de la 7e exposition nationale d’aviculture organisée par la Société des aviculteurs du Nord, au Palais Rameau de Lille (59)
La réapparition en exposition de cette race remonte à la fin du XIXe  siècle, des textes de la Société des Aviculteurs du Nord indiquent que cette volaille est très répandue à l’époque dans la région de La Gorgue, Hazebrouk et  se vends spécialement sur le marché de Merville, car elle est très prisée par les restaurateur lillois.
117 ans plus tard, l’Estaires noir refait son apparition dans les expositions régionales du Nord-Pas de Calais, cette volaille revoie le jour grâce au travail acharné de Bernard Dupas 
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’ Estaires noir est très peu présente actuellement dans nos expositions avicoles du Nord Pas de Calais, certaines personnes privilégient la quantité et abandonnent l’élevage de cette race de volaille au bout de quelques années au profit de races ornementales.
Comme beaucoup de volailles présentées en concours avicoles, il faut conserver le standard fixé depuis de nombreuses années et ce travail demande beaucoup de temps et de moyens.
Ci dessous Le coq présenté par Didier Macrez, éleveur passionné, sacré en février Grand Prix des races régionales et Grand Prix d’honneur des races françaises, à l’exposition avicole de Pecquencourt. en février 2018.
La Voix du Nord de Hazebrouk et environs, à publié un article à ce sujet