Portrait de passionnés

Arnaud TRAVERS, un passionné de longue date.

Arnaud TRAVERS, un passionné de longue date.

J’ai rencontré pour vous Arnaud TRAVERS, un pépiniériste passionné….

Arnaud TRAVERS, un passionné de longue date. 1

…et même si la pépinière Arnaud TRAVERS se situe en Centre-Val de Loire à SAINT CYR EN VAL, notre région du Nord peut s’enorgueillir d’avoir participer à la formation de ce passionné, c’est à l’institut de Genech plus exactement que Arnaud TRAVERS a fait « ses premières armes. »

La SARL Pépinières TRAVERS a été créée en 1902, elle s’est spécialisée dans les Plantes Grimpantes, les Grimpantes Fruitières et les Petits Fruits.
Elle est labellisée Collection Nationale CCVS de Clématites pour la France (CCVS = Conservatoire des Collection Végétales Spécialisée) et HVE (Haute Valeur Environnementale)

L’histoire des PEPINIERES TRAVERS


A la fin du XIX e siècle…

les faubourgs d’Orléans foisonnent de pépinières. Elles sont héritières d’une longue tradition qui remonte au début du XVII e siècle, puisqu’entre 1598 et 1628, le procureur du roi à Orléans y cultivait déjà 260 variétés de poires, 27 de pêches, 35 de pommes et 13 de cerises.

Vers 1750, les pépiniéristes-jardiniers cultivaient plus de 30 000 arbres fruitiers et l’inauguration de la ligne de chemin de fer Paris-Orléans, en 1845, développera
considérablement les perspectives commerciales.
C’est sur ces terres fertiles de l’Orléanais qu’après avoir fait son apprentissage, Alexandre Travers, jardinier, décide de s’installer à son compte, comme c’était la coutume à l’époque et achète, en 1870, la propriété de Cour Charette pour y cultiver de la vigne et des légumes.
Dans le jardin poussent quelques clématites qu’Alexandre bouture, comme d’autres bouturent leur géranium. Cette liane, peu connue à l’époque, intrigue voisins et amis et finit par décorer leur propre jardin.
Pour répondre à cette mini demande naissante, Alexandre Travers multiplie quelques autres pieds qu’il propose au marché avec ses légumes et sa vigne.

La vente reste cependant quelque peu confidentielle.


Nous sommes en 1902 et Aristide Travers, le fils, après avoir effectué son apprentissage à Orléans, reprend l’entreprise. Il abandonne la vigne et diminue la production de légumes. Pour développer la pépinière, ses efforts se portent, bien sûr, d’abord sur la clématite et les autres grimpantes auxquelles il ajoute les fruitiers et les rosiers.
La moitié de la surface de l’exploitation se transforme en pépinière, ce qui impose l’embauche de trois ouvriers à mi-temps. La greffe se fait alors sous des cloches de verre ; il faut attendre 1909 pour construire une première serre en bois de 48 mètres carrés. L’année suivante, la surface en sera doublée grâce à la construction d’une deuxième serre.
Nous sommes en 1924 et Raymond Travers, le fils d’Aristide, après avoir effectué différents stages de formation dans des pépinières orléanaises, respectant la coutume, rejoint l’entreprise familiale dont il prend la direction en 1930.
Comme la plupart des autres pépinières, la guerre le contraint de se tourner vers le maraîchage, mais la collection de pieds-mères de clématites est soigneusement maintenue.


A la fin de la guerre, la pépinière revient à ses premières amours.

On abandonne définitivement la culture légumière et le maraîchage, la pépinière s’étend désormais sur 4 hectares et travaille avec 6 à 8 employés.
La vente reste cependant locale. Elle s’élargira à différentes régions de France dans les années cinquante, avec la construction d’une nouvelle serre de 110 mètres carrés, une exploitation qui comprend maintenant une dizaine d’hectares et l’embauche d’une douzaine d’employés.
Bernard Travers, le fils de Raymond vient se joindre à l’entreprise familiale.
Après avoir travaillé à l’étranger, à son tour, il en prendra la direction en 1965, l’agrandissant par la construction de deux serres roulantes de 220 mètres carrés chacune, d’un groupe de multiplication de 476 mètres carrés. Au début des années 70, l’entreprise compte 40 employés pour 23 hectares de culture de pépinière en alternance avec des céréales.
Le domaine de Bellevue (45 hectares) est mis en exploitation et la pépinière commence ses exportations vers l’Angleterre, l’Allemagne, la Suisse, le Canada, etc., grâce au GIE Plandorex dont elle est membre.

C’est en 1987 qu’Arnaud Travers, l’actuel responsable rejoint l’entreprise.

Arnaud TRAVERS, un passionné de longue date. 2


Auparavant, il a effectué de nombreux stages dans des pépinières françaises et étrangères.
A Saint-Jean le Blanc se trouvent le secteur de multiplication et le site d’origine des cultures hors-sol de plantes grimpantes. A Bellevue, reviennent les jeunes plants en godets, le secteur racines nues et le 2 ème secteur de plantes
grimpantes sous abris et hors-sol.
Grâce aux contacts qu’il a pu nouer avec d’autres pépiniéristes étrangers spécialisés eux aussi dans la clématite, et,
pour certains, obtenteurs eux-mêmes, il va pouvoir développer sa propre collection.
Pour accueillir ses protégées, Arnaud Travers leur construit une multi chapelle de 11 000 mètres carrés avec aération
et irrigation automatisée.
En 2002, la collection de Clématites des Pépinières Travers devient collection nationale CCVS (Conservatoire des
collections végétales spécialisées).
En 2005, Arnaud Travers fait construire 5000m2 de multichapelle supplémentaire et en 2008 il loue 5000m2 de
serre moderne à un horticulteur pour augmenter sa capacité de multiplication.
Afin de compléter cette présentation, Arnaud TRAVERS a écrit 3 livres en collaboration avec son ami journaliste
Didier Willery :
 « Le guide des plantes grimpantes » (Horticolor) : un véritable outil de référence avec 1 photo + 1 descriptif par variété
« Clématites » et « Plantes Grimpantes » (Ulmer) : 2 livres simples pour expliquer facilement les utilisations et les conseils de réussite au grand public
 « Clématites bien les utiliser au jardin » (Ulmer) : ce guide donne tous les conseils de base pour planter et tailler les clématites.
En 2011 toute la production a été regroupée sur un seul site avec déménagement du siège social et 5000m2 de mutichapelle de préparation de commandes supplémentaire. Un nouveau bureau a été aménagé ainsi qu’un parking pour les chargements de camion de 5000m2 ainsi qu’une serre de 5000m2 pour la multiplication.
Aménagement également d’un hall de stockage de commandes de 1000m2 d’un hectare de hors sol et de 18 tunnels en plus.
La collection de clématites comprend maintenant plus de 350 variétés et taxons. Elles s’adaptent à tous les usages : treillage et grillage, en association avec les rosiers, les arbustes, les haies, elles courent parmi les vivaces, elles ornent les bacs, les balcons, les terrasses, il y en a même des rampantes !
Les contraintes, imposées par le CCVS pour l’agrément de la collection, a obligé les Pépinières TRAVERS à faire un classement sérieux et à mettre de l’ordre.


En 2011, nous avons donc engagé un partenariat avec l’arboretum des Prés Culands à Meung sur Loire pour y planter notre Collection Nationale CCVS de Clématites. C’est un véritable conservatoire qui aujourd’hui est créé : trop de vieilles variétés ont été perdues et, même si de nouvelles obtentions présentent des qualités supérieures de rusticité, durée de floraison, etc., il serait dommage de perdre définitivement la trace des variétés d’origine, comme c’est,
malheureusement le cas pour beaucoup de plantes. 

Arnaud TRAVERS, un passionné de longue date. 3
crédit photo Ludovic Letot


En 2013, Mathieu Travers, 6 ème génération, rejoint l’entreprise familiale après des études commerciales et de management.
Forts de notre expérience de plus de 120 ans, nous présentons aujourd’hui à notre clientèle site internet révolutionnaire de par sa conception où tout le monde prendra plaisir à découvrir nos collections classées par thèmes.
En effet, chacune des Clématites et Grimpantes Nouvelle Génération ® ont été créées et développées dans un objectif précis. Elles sont maintenant regroupées par utilisation dans ces Collections.


PEPINIERES TRAVERS

Chemin rural des Montées – 45590 SAINT CYR EN VAL

TEL : 02.38.66.37.93 – FAX : 02.38.66.14.91 – E. MAIL : contact@pepinieres-travers.fr

Un grand merci à Mathieu TRAVERS pour sa participation photographique.


Définition des Mots écrits en caractères gras dans le texte ci-dessus:

Obtenteur:

L’obtenteur est la personne qui crée un cultivar, une variété nouvelle, soit par hasard soit par sélection volontaire.

L’obtenteur dispose de droits juridiques et commerciaux de propriété intellectuelle ce qui empêche la reproduction et la commercialisation libre entre jardiniers et agriculteurs notamment pour les variétés dites anciennes. En revanche, cela contraint ces derniers à payer un droit à l’obtenteur à chaque semis ou achat de graines ou plants.

Qu’est-ce qu’un cultivar ?
Un cultivar est un terme d’utilisation généralement horticole pour dénommer une variété. Ce sont deux termes équivalents qui désignent le même objet biologique :un groupe de plantes suffisamment identiques entre elles et aptes à se reproduire ensemble de manière conforme à chaque génération.