Le faisan Prélat, Lophura diardi

C’est Sir Robert Schomburgk …

qui s’est intéressé le premier à l’ habitat de ce faisan et lui attribua le Siam (actuellement Thaïlande) comme patrie.

Cette espèce est d’ailleurs l’oiseau national de la Thaïlande. A l’état sauvage les faisans prélats sont sédentaires.

Quand ils se nourrissent, ce sont des oiseaux assez grégaires.

Jean Delacour a pu observer en Indochine  des sujets apprivoisés se mélanger avec des volailles locales et manger dans la main.

Avant les différentes guerres du Vietnam, ce faisan était commun, mais malheureusement après l’usage des bombes au napalm et celle des défoliants….sa disparition est plus délicate. Sa population globale est estimée à environ 10 000 individus répartis en Thaïlande, au Laos, au Cambodge et au Vietnam.

Comme tous les faisans d’Asie du Sud-Est, les faisans prélats pratiquent le rituel de la parade nuptiale. Afin de séduire une ou plusieurs partenaires, ils émettent des sifflements, font ronfler leurs ailes en les agitant.

La ponte varie de 5 à 8 œufs  dont l’incubation dure entre 24 et 25 jours, ce qui constitue la norme pour le genre lophura, les jeunes sont relativement  robustes.
En ce qui concerne l’élevage en captivité, c’est en général la même chose que pour les autres faisans.

Robert Muller, éleveur de faisan Prélat me fait remarquer:
Alors que les  Syrmaticus, ont tendance à être agressif envers leur femelle.
Les Lophura, ont tendance eux,  à être agressif envers leur soigneur.

Cet oiseau magnifique n’acquiert son plumage adulte qu’au bout de la première année. La huppe est longue et constituée de plumes noir-pourpré. Les caroncules faciales sont rouge écarlate, la gorge, la tête et la face derrière les barbillons sont noirs. La poitrine, le cou et la partie supérieure du dos sont gris avec de très fines vermiculures, le milieu du dos est jaune flamboyant (ce qui justifie son nom anglais de ‘fireback’). La partie inférieure du dos est bleu métallique avec des bordures châtain. La queue est longue et incurvée, avec des reflets noir métallique, bleu et vert. Les ailes sont grises avec des stries noires et blanches. Le ventre et les parties basses sont noires. Le bec est jaune, les jambes et les pieds rouges. Comme le faisan prélat les autres membres de l’espèce Lophura, il peut porter d’assez longs éperons dont il  se sert pour assurer la défense de la femelle pendant la nidification.

Quoique n’étant pas très colorée, les poules de faisan prélat possèdent quelques marques caractéristiques qui les rendent plus attractives que la plupart des autres poules faisanes. Elles ne possèdent pas de huppe, leurs barbillons sont plus courts mais tout aussi reluisants. La tête, la gorge, le menton et le cou sont gris-brun, la partie supérieure du dos et le haut de la poitrine châtain brillant. La partie inférieure du dos, les ailes et la queue sont revêtus de châtain, vermiculé de noir et de blanc. Le bec est gris sombre, les pattes et les pieds rouge.

Chant : Le faisan prélat émet un  sifflement qui est à la fois  un cri de séduction et un avertissement qui sert à marquer son territoire, les faisans prélats peuvent également produire un cri d’alarme qui résonne comme ‘pi-you’.

Dans la nature, ils sont plutôt omnivores et s’alimentent de toutes sortes de fruits et de baies mais également d’insectes, de vers de terre.  En captivité, les faisans prélats ont la réputation d’accorder leur préférence aux proies animales telles que les insectes, cependant, ils sont tout à fait capables de survivre avec le régime ordinaire d’un faisan.

Faisan prélatLophura diardi, ordre : Galliformes,  famille : Phasianidés, genre : Lophura, espèce : diardi,

Statut de conservation IUCN :  Union internationale de la conservation de la nature.

 Définitions reprises dans l’articles ci-dessus.

Sir Robert Hermann Schomburgk (5 Juin 1804- Mars 1865) était un explorateur né en Allemagne qui a effectué des études géographiques, ethnologiques et botanique en Amérique du Sud et dans les Antilles, et a également rempli des missions diplomatiques pour la Grande-Bretagne dans la République dominicaine  et de la Thaïlande.

très fines vermiculures : Dont la surface présente de petites lignes, de petites stries sinueuses indiquant ou rappelant les sillons tracés par des vers.

grégaires:  tendance des individus de nombreuses espèces animales à se regrouper en sociétés.

Robert Muller et la passion des faisans

Articles sur les faisans en collaboration avec Robert Muller