img_03271

Sandrine Pigache à  toujours eu des chat à la maison de type « persan » ou europens décédés beaucoup trop tot car porteurs de différentes maladies heréditaires….

C’est pourquoi après bien des hésitations pour rependre un chat elle à  opté pour un chat LOOF ,  donnant tout au moins la garantie d’avoir un chat non porteur de ces maladies. Son  choix s’est porté sur le Ragdoll pour sa gentillesse, son caractère en or, sa docilité, l’aspect du gros « nounours » et surtout une capacité à rester seul au domicile avec la sagesse au rendez-vous,Sandrine nous explique qu’elle  peut partir l’esprit tranquille de  la maison et qu’elle sera telle quelle à son retour ! Et si peu d’entretien malgrè sa belle fourrure, enfin un véritable chat d’intérieur encore si peu connu, un plaisir à découvrir ! Débute alors les expositions  et  voila Sandrine Pigache dans le monde des chats !

img_0276a1

L’origine du Ragdoll est bien connue. La race a été créée par Ann Baker en Californie dans les années 60. Le Ragdoll est un chat au gabarit imposant. Sa tête forme un triangle équilatéral aux contours arrondis. Grands et ovales, les yeux, légèrement obliques sont du bleu le plus intense possible. D’un naturel équilibré, il fait un excellent chat de famille même s’il n’a rien d’une poupée ! Il est parfait également pour ceux qui souhaitent un chat à poil long mais qui ne peuvent consacrer beaucoup de temps au toilettage.

Début des années soixante…

Une chatte blanche Angora, nommée Josephine, est renversée par une voiture et est gravement blessée. heureusement elle survit. Ses premiers chatons après l’accident sont extrêmement dociles et, selon la légende, ils font le mort lorsqu’on les prend.

Le comportement est remarqué par Ann Baker de Californie, surtout que les chatons de Josephine, la chatte des voisins, nés avant l’accident étaient assez sauvages. Ann Baker s’intéresse à ces chatons et commence un programme d’élevage. Pour des croisements elle utilise des chats du type Sacré Birmanie et Burmèse et même des chats de maison. Les premiers chatons sont enregistrés comme Persans « expérimentaux ». A un certain moment Ann Baker et un groupe d’éleveurs ont « développé » un chat selon le standard que Ann Baker avait en tête : le Ragdoll est un fait. Ann Baker demande un brevet d’invention pour le Ragdoll et fonde son propre club Ragdoll : l’IRCA (International Ragdoll Cat Association).

 

Plus d’infos:   Sandrine Pigache   pigache.sandrine@neuf.fr