Romain Lesserteur éleveur passionné

Romain Lesserteur est passionné pour l’élevage depuis longtemps…

1Fou d’ animaux depuis son plus jeune âge, sa rencontre avec les faisans dorés fut le déclic et le début d’une grande aventure !
Il a d’abord élevé des faisans (les plus faciles) puis vinrent les canards (les plus colorés)…un beau jour ses parents décident de déménager. Le terrain de destination étant propice à la construction de volières, aussitôt arrivé sur les lieux il se met à l’ouvrage.
Les principales activités de Romain adolescent furent consacrées à l’élevage de ses oiseaux, puis vint la période de l’internat où c’est son père qui s’occupa de ses animaux pendant son absence. Même s’il y mettait beaucoup de bonne volonté , il ne voyait pas toujours si un oiseau était malade…les déceptions furent nombreuses pendant cette période…
A la fin de ses études les choses ont commencé à prendre une autre envergure et à devenir plus sérieuses ! Les visites d’élevage en France mais aussi à l’étranger commencèrent à lui donner des idées plein la tête (et ça continue encore…)
Romain a demandé des autorisations de détention, puis dernièrement il vient d’aboutir à son certificat de capacité.

Maintenant parlons un peu de son expérience

Romain s’ est rendu compte que les mutations génétiques ne sont pas une bonne chose pour notre hobbie (à son sens). Quoi de plus difficile que de trouver des canards mandarins exempts de gênes mutants !
C’est pourquoi il pense qu’il faut préserver les souches captives et les garder les plus pures possible, sans oublier le déclin de ces  oiseaux dans leur milieu d’origine !

Concernant Aviornis France, son adhésion à cette association  débute en 1998. Il y a deux ans il s’est mis à rédiger quelques articles dans cette même revue, pour apporter sa pierre à l’édifice, le partage dit-il est important  !

Romain est depuis plusieurs années membres de quelques programmes de conservation au sein de cette même association. Les éleveurs à gérer sérieusement des populations captives en faisant une traçabilité.
Actuellement il élève donc des anatidés, phasianidés, et colombidés uniquement en phénotype sauvage. La prochaine étape après un achat immobilier sera certainement l’acquisition d’ ibis, grues, touracos…

Voici donc les propos recueillis auprès de Romain Lesserteur, jeune éleveur passionné  qui attends la suite des événements pour s’adonner à l’élevage d’espèces un peu plus rares mais toutes aussi passionnantes.