De retour des environs de Marrakech surnommée la Ville rouge, ville du Maroc dans l’intérieur des terres, au pied des montagnes de l’Atlas, je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager ces quelques commentaires et photos.
Si un lieu enchanteur mérite bien sa place sur Mon Espace Nature, c’est certainement le Jardin Majorelle à Marrakech.

C’est le peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) qui a créé avec passion cet endroit magnifique situé au cœur de la ville rouge.

A l’ombre des allées ombragées par le feuillage de nombreuses variétés de cactus, yuccas, nénuphars, lotus, nymphéas, jasmins, bougainvilliers, palmiers, cocotiers, bananiers, bambous, caroubiers, agaves, cyprès avec comme ornement de nombreuses fontaines et bassins ornés de jarres.

Au détour des chemins on y découvre un bâtiment au charme mauresque ou au style Art Déco, étonnamment peint de couleurs primaires très vives dominées par le bleu intense que l’on retrouve dans l’Atlas.
Dans ce lieu magique et luxuriant on se promène hors du temps et surtout loin de la ville pourtant si proche.

L’histoire du Jardin Majorelle.
C’est en 1919 durant le protectorat français au Maroc que le peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) fils du célèbre artiste et décorateur Louis Majorelle de Nancy s’installe dans la médina de Marrakech dont il tombe amoureux.
Passionné de botanique il aménage ce lieu en s’inspirant des jardins islamiques et tropicaux.

En 1937 l’artiste crée le bleu Majorelle, un bleu outremer/cobalt à la fois intense et clair dont il peint les murs de sa villa.
Il fait de ce lieu un tableau vivant qu’il ouvre au public en 1947.

Suite à la disparition accidentelle de Majorelle en 1962, le jardin est laissé à l’abandon pendant plusieurs années.
En 1966 Yves Saint Laurent et Pierre Bergé découvrent le Jardin Majorelle à l’occasion de leur premier séjour à Marrakech.

Séduits par l’endroit ils achètent le jardin Majorelle en 1980 pour le sauver d’un projet de complexe hôtelier qui prévoyait sa disparition.
Yves Saint Laurent décède le 1er juin 2008 à Paris et ses cendres sont dispersées dans la roseraie de la villa Oasis où un mémorial, composé d’une colonne romaine est érigé.

À ce jour, le jardin, entretenu par une vingtaine de jardiniers, est un des sites touristiques les plus visités de Marrakech et du Maroc avec plus de 600 000 visiteurs annuels.

Alors si un jour vous passez par Marrakech, croyez-moi ce très beau jardin vaut bien une visite.
Avenue Yacoub El Mansour
Rue Yves Saint Laurent
40090 Marrakech – Maroc
Voir le site http://www.jardinmajorelle.com/