Après les animaux du Bourbonnais et ma rencontre avec Gérard Coulombant passionné du patrimoine animalier du Bourbonnais, j’aimerais vous parler du Château de Bourbon l’ Archambault et des jardins de la Sainte chapelle ?

 

Je tenais à vous faire partager ces quelques images  et commentaires afin que vous puissiez  découvrir cette charmante petite ville de notre belle France, mais pour cela il faut quitter la monotonie des autoroutes et “rentrer dans les terres”

Pour vous situer,  Bourbon l’Archambault est au centre de la carte de France, il y a tant à voir ici que l’idéal serait de vous y rendre.

le Château de Bourbon l'Archambault au début du XVI siècle

 

Si je vous parle  de ce château et de ses vestiges, c’est qu’ici la nature reprend ses droits.

Mais c’est sans compter sur de nombreux bénévoles passionnés par leur patrimoine régional qui oeuvrent depuis plusieurs années pour le sauvegarder.

Le château de Bourbon-l’Archambault est situé dans le département français de l’Allier sur la commune de Bourbon-l’Archambault, à vingt-cinq kilomètres à l’ouest de Moulins. La haute silhouette du château des anciens sires de Bourbon se dresse sur un éperon barré (Il s’agit d’une des premières traces de fortifications) dominant un bourg castral ( bourg qui appartient à un château) connu depuis le xe siècle et devenu chef-lieu de canton.

Pourquoi dit-on   “Les Saintes Chapelles ?”
Si les autres châteaux du Bourbonnais, Murat et Chantelle notamment, furent rasés après le rattachement du Bourbonnais à la couronne, en 1527, celui de Bourbon fut simplement abandonné. Mais jusqu’à la Révolution, les chanoines et les clercs, en dépendance directe du pape, veillaient pieusement sur le trésor du Reliquaire. En 1794, lors de la Terreur, les Saintes -Chapelles furent pillées et dévastées.

Lorsque fut édifié le château de Bourbon l’Archambault , il fut doté d’une chapelle consacrée à Notre-Dame.Elle devait recevoir en 1287 le dépôt des reliques de la Vraie-Croix et de la Sainte Epine données par Saint Louis à son fils Robert comte de Clermont en Beauvaisis.
Ce dernier avait épousé en 1276 Béatrice  de Bourbon, dernière descendante et seule héritière des sires de Bourbon à partir de 1287.

la première sainte chapelle du château de Bourbon-l’Archambault (ruinée), en 1315, par Louis Ier de Bourbon

la seconde sainte chapelle de Bourbon-l’Archambault (également ruinée), en 1483, par Jean II de Bourbon

Pour conserver la mémoire d’une époque révolue, la ville de Bourbon l’Archambault a  transformer ces ruines en un jardin nommé “Jardins des Saintes Chapelles”

Comme vous pouvez le constater la végétation commence doucement a s’installer et prendra de l’ampleur dans les années a venir, je vous rassure les employés municipaux veillent…

 

 

Un peu d’histoire

Le village antique de Bourbon l’Archambault appartenait à la cité des Bituriges.  Ancienne capitale de la seigneurie de Bourbon (avant Moulins), la ville doit son nom à ses seigneurs, dont neuf portèrent le nom d’Archambault ou Archambaud, entre le xe siècle et le xiie siècle.

 

 

Bituriges:  Les Bituriges Cubes sont un peuple gaulois qui occupait un territoire de la Gaule centrale situé entre la Loire et le Massif central et faisait partie des peuples de Gaule Celtique.

Je reviendrai sur cette belle région du Bourbonnais, certainement dans un article réservé à la faune et la flore du bocage….affaire  à suivre.

 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’office de tourisme de Bourbon l’Archambault

 

Situer Bourbon l’Archambault sur la carte