Le canard Mandarin (Aix galericulata)

Le canard Mandarin (Aix galericulata) …

Le canard Mandarin (Aix galericulata) 1

Je vous présente ici un canard qui porte bien son nom: le Mandarin


Un peu d’histoire:
Le Mandarin était autrefois un haut dignitaire  de l’empire chinois  somptueusement vêtu : voilà une définition qui va à merveille à ce petit canard (40-50cm de long pour un poids de 500-700g) .

D’abord, son aire d’origine se situe à cheval sur le sud-est de la Russie et le NE de la Chine (bassins des rivières Amour et Oussouri) et au Japon dans l’île d’Hokkaido essentiellement. Quand je parle de son aspect de  « grand dignitaire »

Le mâle de canard mandarin arbore une palette de couleurs incroyable : un bec rouge corail, de larges favoris frangés orange mandarine, un sourcil blanc  courbé, un ventre orangé et, pour ne rien gâcher, deux incroyables « franges relevées » orange vif sur les côtés des ailes, comme deux voiles. Tout cet assortiment bigarré est mis en valeur par la calotte violet sombre et le reste avec du blanc et du sombre ou verdâtre. Quand il relève la tête, une sorte de large huppe ébouriffée se déploie.


Pour ce qui est de la femelle, cette dernière  est beaucoup plus discrète comme chez une majorité de canards : grise avec un cercle orbital blanc, des taches blanches sur les flancs, un petit miroir alaire vert. A la fin du printemps, le mâle perd sa parure pour muer et adopter un plumage  d’éclipse très proche de celui de la femelle ; il ne reprend ses superbes couleurs qu’en automne. Ce plumage si particulier explique l’étymologie de son nom latin d’espèce ; Aix vient d’un mot grec pour chèvre car les deux voiles arrière dressées font penser à des « cornes » ; galericulata vient du latin galerus, pour capuchon à cause de la tête comme recouverte d’une capuche.

 


Le Mandarin niche dans les arbres, il est donc arboricole.
En période de reproduction : il niche dans des cavités  dans les arbres non loin des rives des plans d’eau ou rivières qu’il habite . Il adopte soit des grosses loges de pic (dont celles du pic noir présent dans son aire de répartition) abandonnées, soit des cavités naturelles (souvent dans des chênes ou des frênes en Angleterre) ou bien des nichoirs posés à son intention. Quand les canetons éclosent, la cane quitte le nid, se pose au sol et les appelle ; un à un, ils sautent dans le vide (parfois depuis 15m de hauteur) et atterrissent tant bien que mal au sol sans se blesser grâce à leur poids limité et leur revêtement de duvet ! Ce comportement spectaculaire existe chez d’autres anatidés comme les garrots, certains harles, et même parfois chez nos colverts qui peuvent nicher dans d’anciens nids de corneilles.

 

 

 

 

 


Paradoxe: Le canard Mandarin était devenu très rare en Asie à cause du déboisement intensif, à tel point qu’en 1980  le gouvernement  japonais passa commande de trois mille couples aux hollandais afin de repeupler les lacs de son pays C’est avec le Carolin l’un des plus beaux canard d’ornement.

Pour plus d’informations:
Site HBW alive : https://www.hbw.com/species/mandarin-duck-aix-galericulata