Le coup de gueule de Mon Espace Nature !

Le coup de gueule de Mon Espace Nature!

Un visiteur assidu de Mon Espace Nature m’a fait part de son indignation à la vue de photos affichées sur les réseaux sociaux.

Le coup de gueule de Mon Espace Nature ! 1

Alors que pour un éleveur amateur en France il est de plus en plus difficile d’obtenir des autorisations pour la détention d’animaux en voix de disparition, certains individus affichent allègrement le résultat de leurs massacres qu’ils organisent dans les montagnes de leur pays.

En voici la preuve par l’image, je trouve cela tout simplement scandaleux, je suis moi-même éleveur amateur et passionné par les faisans et ne peux rester indifférent par rapport à ce genre de braconnage.

Le coup de gueule de Mon Espace Nature ! 2

les 3 espèces de Lophophore (ci-dessus le Lophophore resplendissant) sont menacée et en Annexe 1 de la CITES.

En Europe, on rencontre couramment en élevage l’espèce en photo, soumise à marquage réglementaire et enregistrement à l’I-FAP (Annexe AX et colonne a-c de l’arrêté du 8 Octobre 2018)


Pour conforter mes dires, je reprends ici l’article rédigé par Laurent Fontaine, président de la WPA France.

“A la découverte des réseaux sociaux, un pied dans Facebook ” du bulletin n° 87″

 

“Mais ce nouveau monde n’est pas qu’idyllique, et rapidement, mes centres d’intérêt sur la faune sauvage menacée m’ont amené sur des pages moins roses, voire totalement glauques :
Celles de la réalité des menaces qui pèsent sur la faune sauvage.

Je ne parle pas des annonces à peine dissimulées d’éleveurs européens ou américains d’espèces en tous genres : on l’a déjà dit, même si les réseaux sociaux interdisent ça en leur sein, le commerce de la faune sauvage est fortement encadré par la CITES mais pas interdit.

Ce monde choquant dont je parle, c’est celui de la vente issue du réel braconnage où l’on voit les images de cette réalité de la destruction de la faune sauvage à l’échelle mondiale.
Les problèmes de l’huile de Palme, de la viande de brousse, des marchés « humides » Chinois, des conflits Homme/animal dans les pays en voie de développement…
Je parle des images brutes de ce que l’on sait détruire : notre biodiversité, et nos précieux galliformes… D’un coup, par cette fenêtre sur le monde, vous vous trouvez face à cet homme, fier d’exhiber le tragopan de Hastings qu’il vient de tirer, ou à cette jeune femme, pavanant avec un jeune gibbon affublé d’une couche !

C’est l’occasion aussi d’éprouver l’impuissance de nos positions d’Européens bien-pensants face à ces modes que nous avons nous-mêmes alimentés, par le tourisme à sensation ou partagé notre goût pour les animaux exotiques.
Notre passion pour le vivant ne nous laisse pas indifférent devant ce triste spectacle et renforce l’idée du devoir éthique que nous avons dans nos buts:
Nous n’élevons plus comme des consommateurs et nous devons continuer tous à mettre nos talents en œuvre pour promouvoir l’élevage de conservation !”

“Extrait du Bulletin WPA France n° 87, “A la découverte des réseaux sociaux, un pied dans FaceBook”

“Avec l’aimable autorisation de l’auteur, Laurent Fontaine, président de la WPA France.”

 https://www.wpa-france-galliformes.com/


Si vous cherchez sur le réseau social en question, il s’agit d’un groupe public, vous tapez dans la barre de recherche le deuxième nom de l’oiseau en question et vous verrez, ces tristes individus ne tuent pas que des faisans… Himalayan monal


Ci-dessous un très beau film au sujet du Lophophore resplendissant  

The Hidden Rainbow of West China TRAILER from Carolina Rodrigues on Vimeo.