Le faisan de Bulwer

 

Le mâle peut être considéré comme un des faisans les plus spectaculaires.

faisan de Bulwer-Lophura bulweri -photo prise à Pairi Daiza -Belgique.

Ses caractéristiques les plus remarquables sont sans doute les caroncules faciales bleu éclatant qui peuvent atteindre plusieurs centimètres pendant la période de sa cour.

Description:
Le Mâle, possède des caroncules sur la face extrêmement développée, le lobe supérieur, près de la nuque, et le lobe inférieur, près de la commissure du bec, lorsqu’ils sont distendus
pendant la parade, forment deux pendants recourbés comme des rubans rigides de quelque 180 mm de long.
Ces caroncules sont bleu clair, avec une tache noire à l’extrémité supérieure des deux longs lobes et un cercle rouge autour de l’ œil.
Normalement, elles sont contractées tout comme les cornes et la bavette des Tracopans, et ressemblent à celles des autres « Lophura » les pointes des lobes étant seulement un peu plus visibles.

Pas de huppe, la tête et le haut du cou sont noir à reflets bleus,le menton et la gorge sont noir terne et peu emplumés.
Le devant du cou et le haut de la poitrine sont rouges marron à reflets, les plumes décomposées, avec une mince bordure bleue.


Habitude générales et vie en captivité:

Avant les observations effectuées par William Beebe, rien n’était connu au sujet de la vie de ce faisan.Il le trouva assez largement largement distribué dans les forêts du Sarawak  » Sarawak constitue
la dernière forêt vierge de Bornéo. Elle aussi est touchée par la déforestation massive : des arbres millénaires sont abattus en grande quantité. »

Ce Faisan est particulièrement silencieux.

Cette merveilleuse espèce fut découverte en 1874, et le premier spécimen vivant à atteindre l’Europe fut une femelle arrivée en 1876 à Amsterdam, elle ne survécut que quelques semaines.
Aucun autre spécimen ne fut importé jusqu’à ce que William Goodfellow en ramena un couple et un jeune mâle en Angleterre en Novembre 1929.
Après deux ans le vieux coq mourut et le couple restant vint à Clères y vivant encore deux années.
Un autre coq arriva en 1930 au Zoo de Berlin par la suite.
Par leur forme et leurs habitudes, les Faisans de Bulwer rappellent les Faisans prélats. Comme eux ils

ont les pattes longues et fines

 

 

 

 

 

Le Faisan de Bulwer reste peu enclin à se reproduire en captivité et demeure une rareté chez les éleveurs et dans les parcs animaliers.


Charles William Beebe: 29 Juillet, 1877-4 Juin, 1962) était un Américain naturaliste , ornithologue, biologiste marin, entomologiste, explorateur et auteur.