Le Tragopan de Blyth – Blyth’s Tragopan

Après divers contacts avec des passionnés de faisans…

Avec la participation de Laurent Fontaine WPAFrance
Tshering Tenchi Dorji  (photographe freelance dans l’Est de l’Inde)
 Hein van Grouw, conservateur principal, Bird Group, Dept. of Life Sciences, Musée  d’Histoires Naturelles de Washington.

J’ai le plaisir de vous présenter le Tragopan de Blyth.

Tragopan de Blyth-mon espace nature.fr

 

Comme vous le savez et comme j’ai toujours plaisir à le répéter, “je n’ais pas la science infuse” ça se saurait ! je me suis donc rapproché, disais-je, des gens qui savent et dont c’est le métier mais aussi la passion.


Tout d’abord, Laurent Fontaine Président WPA France qui me répond ceci:

Voici  deux photos d’un des Tragopan de  Blyth avec les lesquels j’ai eu la chance de pouvoir travailler au Parc de  Clères.

Quand j’y ai débutéet que j’ai progressivement occupé les postes de stagiaire puis soigneur et adjoint au chef animalier, entre 2000 et 2005, il y en avait trois: 2 mâles et une femelle, tous adultes. Les deux mâles avaient de fortes déformations des pattes quand à la femelle, elle n’avait jamais pondu. La raison de leur présence était liée aux travaux de Michel St Jalme, Maîtres de conférence au MNHN, qui travaillait à l’époque sur la reproduction assisté et la cryoconservation des gamètes.

 

Tragopan de Blyth-Parc de Clères

 

 

Tragopan de Blyth-Parc de Clères-photo Laurent Fontaine (c) WPA France

 

Vu leurs problèmes morphologique, l’insémination artificiel était l’occasion de tenter leur reproduction et de mettre cette tentative de la dernières chance à contribution pour en connaitre plus sur cette espèce … et pour moi l’occasion unique (et irremplaçable !!!) de côtoyer cette espèce quasiment éteinte en captivité en Europe…


 

D’après Hein van Grouw, conservateur principal, Bird Group, Dept. of Life Sciences, Musée  d’Histoires Naturelles de Washington.

Le Tragopan blythii de Blyth, également connu sous le nom de Tragopan à ventre gris, n’a pas été découvert par l’ornithologue britannique Edward Blyth. Le nom d’espèce blythii lui a été donné par  Thomas C. Jerdon pour honorer et commémorer Edward Blyth (1810 –1 873),

zoologiste anglais et conservateur du musée de la Zoological Society of India à Calcutta (anciennement Asiatic Society of Bengal).

Thomas C. Jerdon (1811-1872), célèbre ornithologue et collectionneur d’oiseaux en Inde, a découvert et décrit cette espèce en 1870.
A ce moment-là, seul le mâle était connu de Jerdon et il ne savait pas à quoi ressemblaient les femelles.
L’oiseau qu’il a  utilisé pour sa description était toujours vivant et a été envoyé au zoo de Londres.
Après sa mort, l’oiseau a été conservé naturalisé pour le Musée d’histoire naturelle, car ce spécimen était le spécimen type de l’espèce.

Il est toujours présent dans les collections d’oiseaux du NHM à Tring.

photo Tshering Tenchi Dorji-TRagopan de Blyth

Environ 9 ans plus tard, le plumage de la femelle a été décrit pour la première fois par Henry Haversham Godwin-Austen (1834 – 1923),
topographe et géomètre anglais en Inde, et ornithologue amateur passionné (Proc. Zool. Soc. Londres, 1879 , p. 457).

Le Tragopan de Blyth est une espèce d’oiseau de la famille des faisans qui se trouve dans le Bhoutan, dans le nord-est de l’Inde, dans le sud-est du Tibet et au nord-ouest du Yunnan en Chine.
Personne ne connais avec certitude combien de faisans de cette espèce, existe encore à l’état sauvage.

 


Le Tragopan de Blyth est une espèce d’oiseau de la famille des faisans qui se trouve dans le Bhoutan, dans le nord-est de l’Inde, dans le sud-est du Tibet et au nord-ouest du Yunnan en Chine. Personne ne connais avec certitude combien de faisan de cette espèce, existe encore à l’état sauvage.

C’est dans  cette région de l’Inde,   “le Bhoutan”,  que j’ai trouvé Tshering Tenchi Dorji  ( photographe freelance dans l’Est de l’Inde) il m’a fait le plaisir de me faire parvenir quelques photos que je partage ici avec vous,  le Tragopan de Blyth à l’état sauvage ainsi qu’une très belle vidéo filmé par lui-même dans le Jomotsangkha Wildlife Sanctuary (Jomotsangkha Wildlife Sanctuary (anciennement Khaling Wildlife Sanctuary ) est la plus petite zone protégée du Bhoutan couvrant 334,73 kilomètres carrés dans le district de Samdrup Jongkhar le long de la frontière sud avec l’ Assam )


Remerciements à ceux qui ont participé à la création de cet article.

Vous pouvez retrouver cette vidéo ici 

 

Situer le Bhoutan sur la carte